Perdre du poids chirurgicalement, êtes-vous un bon candidat?

Traiter l’obésité chirurgicalement demandent certaines conditions, toutes personnes ne peut rencontrer un chirurgien bariatrique pour prendre un rendez-vous pour une chirurgie qui n’est peut pas indiquée dans votre situations. Les candidats à ce type de traitement et qui souhaitent perdre du poids doivent remplir des conditions car ce type de traitement de l’obésité a des risques inhérents. Le but de cet article est d’informer correctement le lecteur des prétentions du traitement chirurgical et des risques réellement encourus.

Les procédures chirurgicales pour le traitement de l’obésité

Il existe deux procédures chirurgicales couramment pratiquées pour le traitement de l’obésité, la gastroplastie (agrafage de l’estomac) et le pontage gastrique. Les procédures chirurgicales actuellement utilisées (pontage gastrique et gastroplastie à bande verticale) aident les patients gravement obèses à perdre du poids drastiquement, ces chirurgies ont été associées à une amélioration dans la plupart des affections morbides. La gastroplastie à bandes verticales implique la construction d’une petite poche avec un exutoire restreint le long de la petite courbure de l’estomac. L’exutoire peut être renforcé de manière externe pour éviter toute perturbation ou dilatation. La procédure de pontage gastrique ou de dérivation gastrique implique la construction d’une poche gastrique proximale dont le débouché est un membre en forme de Y de l’intestin grêle de différentes longueurs. Le pontage gastrique est plus populaire que la gastroplastie à bandes verticales car il entraîne une perte de poids plus importante et un meilleur maintien du poids sur le long terme.

Candidats au traitement chirurgical de l’obésité

Toutes les personnes obèses ne devraient pas utiliser les méthodes chirurgicales de traitement pour perdre du poids. Afin de déterminer la candidature à ces méthodes de traitement, les risques encourus pour chaque individu doivent être examinés et évalués. La procédure standard pour choisir un candidat nécessite qu’une personne ait un IMC supérieur à 40, bien que les patients ayant un IMC inférieur à 40 et souffrant de comorbidités extrêmes puissent également être sélectionnés pour un traitement chirurgical. Les chirurgiens définissent des conditions et des lignes directrice, celles-ci déterminent si la candidature à une intervention chirurgicale est appropriée ou non. Les directives stipulent qu’un patient doit avoir un poids corporel réel égal à 50 kilos ou 100% au-dessus du poids idéal.

Les risques liés au traitement chirurgical de l’obésité

Perdre du poids par le biais de la chirurgie n’est pas sans risques. Les risques liés à ce type de traitement sont à court et à long terme, pré et postopératoires. La réopération est un risque et peut être nécessaire en raison de la dilatation de la poche et de l’œsophage distal, des vomissements persistants, de la cholécystite ou de l’incapacité à perdre du poids. Par conséquent, les taux de mortalité et de morbidité des réopérations sont supérieurs à ceux des opérations primaires. Les autres risques incluent des carences en micronutriments mais ceux-ci sont traitables. Une personne doit également tenir compte de l’impact de cette opération sur sa vie en raison des effets secondaires de l’opération et de la modification de son image corporelle. La dépression est un autre risque associé à ce type de chirurgie. La mort est un risque, comme dans toutes les chirurgies, mais ne survient que chez un patient sur cent si ce n’est moins. D’autres risques impliqués dans le traitement chirurgical de l’obésité sont les fuites par incision, infection, saignements, problèmes cardiaques et / ou pulmonaires, blocage de l’intestin et risques généraux pour la santé liés à la chirurgie, ceux-ci qui un risque couru dans toutes les chirurgies.

Pour perdre du poids dans un cas d’obésité massive, le traitement chirurgical de l’obésité est une pratique et une procédure courantes, mais comportant de nombreux risques. Certaines opérations gastriques prennent plus de temps et entraînent un taux d’infection plus élevé que les procédures de gastroplastie. Les deux types de chirurgie étaient plus longs et ayant un taux d’infection plus élevé chez les patients atteints d’obésité super versus morbide. Le taux de moralité global était de 0,4%. Il a été également constaté que la perte de poids obtenue avec la gastroplastie était légèrement inférieure à celle obtenue avec le pontage gastrique. Comme pour tout type de traitement, la chirurgie ne devrait être utilisée que lorsque toutes les autres options ont été épuisées. La chirurgie est le meilleur traitement trouvé pour perdre du poids massivement, mais aucun traitement n’est un moyen sûr et fiable de produire une perte de poids de manière durable. Les produits et programmes ne doivent être utilisés que s’ils ont fait l’objet de recherches approfondies et prouvés pour produire des résultats sûrs et durables. À ce jour, aucun traitement, chirurgical ou non chirurgical, pour l’obésité n’a été prouvé 100% sûr et efficace.