Dans quels cas puis-je contacter mon assureur en tant que chauffeur VTC ?

 

Nous l’avons tous vécu. Un accrochage en voiture, une portière griffée sur le parking du supermarché ou peut-être une inquiétude concernant un détail de notre contrat d’assurance. Mais alors, dans quels cas faut-il vraiment prendre son téléphone pour contacter son assureur, surtout quand on est chauffeur VTC ? C’est la question à laquelle nous allons tenter de répondre aujourd’hui.

 

En cas d’accident

 

Que vous ayez heurté un poteau ou glissé sur une plaque de verglas, dès lors qu’il y a un dommage à votre véhicule, il faut le signaler à votre assureur. Même s’il n’y a pas de tiers impliqué, votre contrat peut couvrir les réparations nécessaires. Dans ce cas, le constat amiable est votre meilleur ami. Remplissez-le soigneusement (et de manière objective) avec l’autre partie. Une fois complété, envoyez-le à votre assureur le plus rapidement possible. Cette étape facilite la prise en charge des réparations et l’indemnisation éventuelle des victimes.

 

En cas de vol ou de tentative de vol

 

Un matin, vous découvrez que votre voiture a disparu ou qu’elle a été fracturée ? Il est primordial d’alerter immédiatement les autorités (police ou gendarmerie) et de déclarer le sinistre à votre assureur dans les 2 jours ouvrés suivant la découverte du vol.

 

Pour des interrogations sur votre contrat

 

Si vous souhaitez ajouter un conducteur secondaire, changer d’adresse ou encore modifier le niveau de garantie de votre assurance VTC à Paris, ces modifications doivent être transmises à votre assureur. Cela garantit que votre contrat est toujours adapté à votre situation et évite des surprises désagréables en cas de sinistre.

 

Vous n’êtes pas sûr de ce que couvre votre garantie ? Ou bien, vous vous demandez si votre assurance prend en charge les pannes mécaniques ? Dans ces situations, n’hésitez pas à appeler votre conseiller. Mieux vaut avoir toutes les cartes en main pour comprendre les subtilités de votre contrat.

 

En cas de cessation d’activité ou de changement de véhicule

 

Si vous décidez d’arrêter votre activité de chauffeur VTC ou de changer de véhicule, il est important d’en informer votre assureur. En effet, votre prime d’assurance est calculée en fonction de votre activité et du type de véhicule assuré. Tout changement peut donc influer sur le montant de votre prime.

 

Si vous avez été victime de vandalisme

 

Votre véhicule est soudainement couvert de graffitis ou quelqu’un a cassé votre rétroviseur en passant ? Il est important de déclarer ces actes de vandalisme à votre assurance, surtout si vous avez souscrit une garantie contre le vandalisme. Prenez des photos des dommages pour appuyer votre déclaration.

 

On l’a bien compris, il existe une multitude de situations où il peut être nécessaire de contacter son assureur. Et même si parfois cela peut sembler superflu, n’oubliez pas que votre assurance est là pour vous protéger. Mieux vaut donc être un poil trop prudent et bien informé, que pris au dépourvu en cas de pépin. Alors, à la moindre question ou incertitude, n’hésitez pas à décrocher votre téléphone ! Votre conseiller est là pour vous éclairer et vous guider à travers les méandres parfois compliqués de l’assurance VTC.